Mot du Président

Published in la SCGE
Rate this item
(0 votes)

Chers  lecteurs,

La Société Camerounaise de Gastro-Entérologie (SCGE) est une société savante qui fédère tous les gastroentérologues camerounais et certains médecins spécialistes dans les spécialités proches, notamment l’Infectiologie, la Chirurgie digestive et la Radiologie.

La SCGE a été autorisée comme Association le 20 janvier 1989 par Visa n°00070 de la Présidence de la République du Cameroun. Il s’agit donc de la toute première société savante camerounaise.

Les pionniers de cette Association sont le Pr Christian Tzeuton (Président), le Pr Claude Ndjitoyap Ndam, le Dr Michèle Tagni-Sartre, le Pr Magloire Biwolé et le Dr Alexandre Kouda-Zeh.

L’objet initial était de regrouper tous les hépato-gastroentérologues exerçant au Cameroun, favoriser les échanges scientifiques entre les professionnels de la santé en matière d’hépato-gastroentérologie et nutrition.

En ce moment là, le Cameroun totalisait moins d’une dizaine de médecins spécialistes en hépato-gastroentérologie. Par contre, aujourd’hui, le pays totalise 52 spécialistes en hépato-gastroentérologie et une centaine de jeunes en formation tant au Cameroun qu’à l’étranger.

Les objectifs fixés par nos prédécesseurs ont été largement atteints- je profite pour leur rendre un vibrant hommage- nous avons maintenant notre place au sein de la grande famille africaine et mondiale de la gastroentérologie.

Avec le changement récent de l’équipe dirigeante, à la tête de laquelle j’ai l’honneur et la lourde charge, la SCGE se trouve à la croisée de plusieurs chemins. Les rapports au monde ont changé, l’approche scientifique et l’offre de formation médicale ont changé, la gastroentérologie comme spécialité a évolué: elle est clinique et technique maintenant, le numérique s’est imposé dans nos pratiques quotidiennes et surtout dans notre communication médicale.

Au regard de ce qui précède, notre challenge est donc multiple : atteindre au moins l’œuvre de nos prédécesseurs ; apporter un souffle nouveau de jeunesse souciante ; être des acteurs dans la diffusion des connaissances, du savoir et des expériences de notre milieu ; enfin, maîtriser le numérique et les autres outils de la communication. Car, les problèmes de santé publique sont trop présent dans notre contexte, notamment les hépatites virales dont l’élimination à l’horizon 2030 doit être une réalité au Cameroun.

La SCGE est ouverte à toute collaboration scientifique nationale et internationale ayant comme objectif l’amélioration des connaissances et  la prise en charge des maladies de l’appareil digestif dans notre pays.

Je vous remercie.

                                                                      Pr Ankouane Andoulo

                                                                      Agrégé en hépato-gastroentérologie

                                               Chef de Service d’hépato-gastroentérologie à l’Hôpital Central de Yaoundé

Read 519 times Last modified on Saturday, 29 June 2019 20:23